Zenab Orty, l’écrivaine tchadienne et son tout premier roman

Zenab Orti

Sharing is caring!

Je publie et dédie cet article à cette jolie jeune dame, l’écrivaine Zenab Orty. Elle a publié son tout premier roman titré « Hourrya : un rêve brisé »

Qui est Zeinab Orty ?

De son vrais nom Zenaba Idriss Tidjani Dinguest, née à Ndjaména; la jeune dame de 27 ans a fait une partie de ses parcours scolaires au Cameroun à Garoua avant de s’envoler au lycée Thilam-Thilam de Ndjaména au Tchad.
En ce moment précis, la jeunes dame est étudiante en sociologie du développement à HEC-Tchad (Haute Étude Économique Comptable et Commerciale du Tchad), après l’Institut Supérieur de Commerce, des Affaires  et de Manageman.
Cette jeune dame au yeux lumineux, assortit d’une beauté naturelle n’est pas seulement admirable à l’extérieur, mais aussi brillante a l’intérieur. Hormis son engagement dans l’écriture, elle est consultante humanitaire sur le terrain. Humanitaire, elle travail sur un projet des enfants de la rue.

Mes impressions

Cette grande dame nous surprend de plus en plus et de jour en jour. D’une part avec ses différentes missions humanitaires et d’autre part avec son engagement dans l’écriture qui nous a surpris avec son livre « HOURRYA : Un rêve brisé ». Le roman parle d’un amour contrarié, la problématique de la femme dans une société profondément misogyne.

Orty Zenab tu nous a montré  et prouvé aux yeux de tous, singulièrement de ces policards qui manque des volontés politiques et de ces hommes ignorants de la réalité du pays et ne connaissent leurs poches que le pays, que la jeunesse actuelle tchadienne n’a pas seulement du tonus, de compétences et des expériences diverses, mais aussi, animée d’une volonté incommensurable pour le développement de leur pays, notre pays le Tchad. Tu fais partie de cette jeunesse consciente qui vivifie l’abnégation des autres jeunes à se donner à eux-mêmes pour construire notre beau pays le Tchad. Être jeune, c’est aussi avoir des grandes initiatives pour le développement du pays.

Un extrait de Hourya, la fille.

image

Le roman de Zenab Dinguest, Hourrya : un rêve brisé

Hourrya, une jeune fille née dans une fratrie des trois enfants n’a qu’une seule envie : réussir à l’école. C’est sur le chemin de la bibliothèque, un jour que son destin va croiser celui de Salim  Hassan dont elle fait la connaissance. Leur lien se consolide si bien qu’ils resteront soudé malgré la distance, car Salim étudie le droit à l’étranger et Hourrya la sociologie au pays.
Après la licence, Hourrya trouve un emploi, entre temps son amoureux rentre au pays. Un projet de mariage est conclut, mais il subira très vite une opposition farouche des parents de Hourrya. L’affaire tourne au drame. Les morts s’enchaînent… 

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *