Au Tchad, le détournement du denier public qui enfonce le pays dans une crise économique profonde, reste encore impuni.

Trésor (ph. Pixabay, CCO)

Sharing is caring!

Pendant des décennies l’Etat et  la  justice Tchadienne ont été inertes face  aux détournements du denier public qui  ont engendré des nombreux vagues dans les structures socioéconomiques.
Après la chute drastique du pétrole au Tchad, le détournement du denier public est la cause principale de la destruction du tissu économique et financière dans le pays. C’est ce qui à occasionner la crise économique que  traverse  actuellement le Tchad.
​​​
Le détournement de la caisse publique, une des causes la crise économique tchadienne.

Les  véritables ennemis de la nation sont les « voleurs de la République », « les mangeurs de l’argent du pays  » Le  détournement du  dénier public est la branche principale de la mauvaise gouvernance. La crise économique que traverse le pays  actuellement est due à une grande partie, sinon intégralement aux détournements des fonds publics. Après plusieurs recherches comparatives du Tchad qui est un paus pétrolier aux autres pays pétroliers; je suis parvenu à une conclusion déplorable pour mon pays le Tchad. Une conclusion qui souligne que : Le Tchad est un pays pétrolier unique au monde où l’enrichissement  illicite a fait des prédateurs du denier  public extrêmement riches et qui vivent dans un luxe total. Et les pauvres croupissent sous une misère  incommensurable.
Ipso facto, le rapport accablant de Swissaid nous montre que « Malgré des revenus pétroliers de plus de 13 milliards de dollars depuis 2003, près de 50 % de la population tchadienne vit en dessous du seuil de pauvreté. A l’indice du développement humain, le Tchad a reculé de plus en plus et se trouve actuellement à l’antépénultième place.»
Cependant, malgré un tel désastre économique dans la caisse publique,  l’État tchadien est resté sourd-muet.

Impunité juridique face aux ennemis de la nation (les mangeurs de l’argent de la caisse publique).

Aucun de ces voleurs de la République n’a été jugé et condamné. Le détournement du denier public est devenu comme un jeu sans échec d’enrichissement.
Ainsi, le rapport d’ONG Swissaid nous révèle ceci : Mieux encore, l’étude compare un pays où plus de 38 % de la population vit avec moins de deux dollars par jour, avec une entreprise dont le directeur général (CEO) a une fortune de
5.1 milliards de dollars avec « laquelle il peut subvenir pendant 24 ans aux dépenses de santé des douze millions d’habitants du Tchad ».

Le pire dans ce crime économique, ceux  qui ont détourné hier, reviennent comme des héros en occupant des grands postes de responsabilité au su et au vu de cette justice tâché de l’incompétence juridique.
À mon avis, AUCUNE juridiction compétente d’un pays fermera les yeux sur un tel crime économique.

Malheureusement, cette mauvaise gouvernance aux prédateurs de la République à occasionner une profonde crise économique, d’où le pays passe à un surendettement extrême.

Témoignage d’un jeune commerçant sur «le manque de la fluidité économique» due aux détournement des fonds publics.

Un jeune commerçant m’écrit  » mon frère, si l’agent en liquide circule dans le pays,la crise n’aura pas un tel effet. Malheureusement ceux qui sont censés être nos dirigeants ont détourné et continuent de détourner l’argent du pays. Ils investissement dans d’autres pays. L’argent est resté dans des comptes bancaires à l’étranger, donc ça ne circule pas au pays. Si l’argent est dans nos banques ici au Tchad, l’argent va circuler. Comme ça, il y’aura moins de risque économique. » À travers ces quelques mots j’ai compris que le détournement du denier public anéantit le tissu économique d’un pays pauvres. Ça écroule également le château financier d’un pays pauvre. Au Tchad, il nous faut la fluidité économique (faire circuler l’argent) pour ne pas accroître le niveau de la crise économique.

la « réaction » du Président tchadien Idriss Deby Itno

   Le  10  mars 2017,  déterminé  à  finir avec  les  voleurs  de  la  République,  le  président tchadien  Idriss Deby  Itno,  a fait  une  sortie  médiatique  lors  de  la  journée  de  la  prière  nationale pour la paix  et  la cohabitation  pacifique  au Tchad en  martelant :
Aujourd’hui, le niveau de la prévarication a atteint son firmament. Les preuves de l’enrichissement illicite sont visibles comme l’attestent les villas cossues qui poussent un peu partout. Tous les prédateurs de la République doivent comprendre que leurs actes ne resteront pas impunis.
Chacun doit justifier ses biens et son patrimoine par rapport à son salaire. Pour ceux qui pensent que mon propos sera sans suite, ils vont bientôt se rendre à l’évidence. La loi sera appliquée dans toute sa rigueur, dans toute sa force et dans toute sa plénitude.
Une telle détermination du Président  Deby finira par traduire illico les  prédateurs de la République à la justice?
Il s’est exprimer plusieurs fois aux prédateurs de la République, mais jusqu’à là, ces propos sont restés comme une prêche dans le désert.

Sharing is caring!

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *